sommaire

 

Sylvie CATY
contact

 


Répétitions ...


"Différences, répétitions, ressemblances ?"

 « Si la répétition nous rend malade, c’est elle aussi qui nous guérit.
Si elle nous enchaîne et nous détruit, c’est elle encore qui nous libère. » G.Deleuze ( Différence et répétition )

La différence, la répétition et la ressemblance sont les 3 mots clés de mon travail plastique ...
Pourquoi est-ce qu’il y a des objets qui doivent être répétés pour être pensés ?
Comment la répétition peut-elle nier l’objet ?
Sommes-nous devant une figure de la répétition comme pulsion d’emprise ?L’art peut-il avoir une fin ?
Par où commencer ? Défaite de l’identité ? Maladie de l’inertie qui produit une vie soumise ?
Forme de négation ? Ne dit-on pas qu’un événement répété plusieurs fois perd son signifié, devient vide ?
La répétition comme cure ? La répétition donne t-elle de l’ordre dans un monde chaotique ?
Une force globale à l’image ?

Epuisement d’un souvenir par sa répétition pour l’évincer, le faire disparaître. Pratique du ressassement.
Utilisation de la technique de la répétition comme saturation visant l’effacement du pouvoir traumatique d’un évènement dépourvu de concept.
Réunion du l’universel et du singulier. Jeu des particularités dans les généralités.

Ce travail s’interroge sur le mécanisme de transformation de la répétition qui dit à la fois la continuité et la différence des temps. Rapport entre l’écriture, la mémoire et la sérialité.Tentative d’établir une pensée esthétique de la répétition où se nouent des opérations d’effacements et de présences, de présence à travers l’effacement ou encore la répétition comme mode de manifestation du réel. Motif structurant, décliné comme mode de composition (fréquence répétitrice), et comme pratique intertextuelle (réécriture)Cycle, variation, écho, flux, échange, égalité, retour, fréquence, rythme, redite, allitération, récidive, assonance, recommencement, réitération, renouvellement, reprise, reproduction, réduplication, anaphore, tautologie, leitmotiv, rabâchage, rengaine, routine, palingénésie, étude, séance de travail, épreuve, persévérance, résistance sont autant de mots qui définissent les formes de mon travail plastique.
Et si la répétition était la puissance propre du langage et de la pensée ?
Et si la répétition était un procédé de style énergique ?
Et si l’art était la définition de l’art ? une tautologie ?
Et si…



Ceux qui nous rongent
(Ficelles, encre, acrylique
dimensions : 72,9 x 62,9)








carré de pluie
( collage tissu/épingles
dimensions : 60,5 x 60,5)









(tous ensemble ! tous ensemble !
( diptyque - encre acrylique
dimensions : 62,5 x 76)


Tous différents (polyptyque)


L’homme qui regarde

(collage boîtes pellicules photos
dimensions : 35,9 x 100 )